Museum Aquarium de Nancy : Porcelaine tigrée

Retour à la listeFiche espèce : Porcelaine tigrée

Porcelaine tigrée



Cypraea tigris



POSITION SYSTÉMATIQUE
Mollusque gastéropode de la famille des Cypraeidae


MILIEU NATUREL
Récifs coralliens de l’océan Indien et du Pacifique ouest


Un coquillage brillant

La forme ovoïde des coquilles de porcelaines et leur aspect lisse et brillant ont toujours attiré l’homme. Certaines espèces furent utilisées comme monnaie d’échange, d’autres comme offrandes mortuaires, d’autres encore comme amulettes ou ornements. Lorsque Marco Polo rapporta de Chine une céramique inconnue, les vénitiens la comparèrent au coquillage qu’ils nommaient porcellana, nom qui devint porcelaine en français. C’est donc la matière qui tient son nom du coquillage et non l’inverse.

Cypraea tigris est tout à fait représentative des 200 espèces environ de porcelaines actuellement répertoriées. Elle se nourrit d’algues tapissantes et contribue ainsi à protéger les coraux de l’étouffement. Lorsqu’elle est en activité, essentiellement la nuit, sa coquille est entièrement recouverte par le manteau. Celui-ci est formé de deux lames de chair qui s’étendent de part et d’autre de l’ouverture ventrale pour se rejoindre sur la partie dorsale. Il protège la coquille des incrustations d’algues et de l’abrasion contre les rochers, c’est pourquoi elle reste lisse et brillante.