Museum Aquarium de Nancy : Grandes expositions

Grandes expositions

Ces animaux qu'on mange...

28 MARS 2015 > 03 JANVIER 2016


Manger ou ne pas manger de la viande ? C’est à cette question tout à la fois personnelle et sociétale que l’exposition « Ces animaux qu’on mange.... » s’intéresse. La consommation de viande... et de poisson est associée à de multiples dimensions : gastronomie, labels alimentaires, nutrition, santé publique, choix des espèces élevées et consommées, statut et bien-être de l’animal, etc. Interactive, cette exposition met en regard la vision de chercheurs, de professionnels du secteur, d’artistes et bien sûr de consommateurs sur cette question... dévorante !
 

> Galerie photos
Blog
> Web doc

CETTE EXPOSITION EST RECONNUE D’INTÉRÊT NATIONAL PAR LE MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION / DIRECTION GÉNÉRALE DES PATRIMOINES / SERVICE DES MUSÉES DE FRANCE. ELLE BÉNÉFICIE À CE TITRE D’UN SOUTIEN FINANCIER EXCEPTIONNEL DE L’ÉTAT
 


Corps en images

04 MAI 2013 > 05 JANVIER 2014


«Corps en images » est un voyage au fil des siècles depuis le corps imaginé à l’Antiquité au corps rendu transparent et virtuel par les techniques d’imagerie médicales les plus modernes. Momies, plastinats, pièces ostéologiques, cires, planches et modèles anatomiques dialoguent avec des dispositifs interactifs et des images issues d’examens radiographiques ou sous IRM. Mêlant corps humains et corps animaux, l’exposition s’intéresse à leurs représentations ainsi qu’à l’évolution des techniques qui permettent de les explorer pour mieux les comprendre et les guérir.


Galerie photos
 

Exposition coproduite dans le cadre de Renaissance Nancy 2013  en collaboration avec la Sous-direction de la culture scientifique et technique de l’Université de Lorrain.
 

Parce Queue

30 JUIN 2012 > 27 JANVIER 2013

Loup, dromadaire, requin, hirondelle… tous ces vertébrés possèdent une queue. On ne prête guère attention à l’appendice caudal qui, par sa forme ou son rôle, se révèle pourtant plein de surprises !
 
Dans l’exposition “parce Queue”, le public découvrira la diversité des queues animales ainsi que leurs nombreuses fonctions, parfois insoupçonnées : chasse-mouche, pelle, béquille, fouet, propulseur, outil servant à la séduction, gouvernail…
 
Quant à l’espèce humaine, qui n’a pas de queue ou si peu – le coccyx est constitué de trois petites vertèbres soudées entre elles – elle lui a trouvé mille significations : symbole d’animalité teinté de mystères, source d’imagination populaire ou ingrédient culinaire.


> Galerie photos
 

De crépuscule en crépuscule

02 JUILLET 2011 > 30 AVRIL 2012

Parcours photographique, De crépuscule en crépuscule vous propose de cheminer sur les pas de Vincent Munier, photographe lorrain. Création originale, ce voyage, de la Lorraine aux confins du monde est accompagné de textes de Pierre Pelot. L’écrivain vosgien nous offre son regard sur les œuvres si particulières du photographe…

Photographies singulières, ambiances rares, crépusculaires. Lumières du matin ou lumières du soir. Une même esthétique parcourt l’exposition. Un Cerf qui surgit derrière un bosquet, un Harfang qui se tapit dans la neige, un Loup d’Abyssinie qui part en chasse… Instants de vie, d’ici ou d’ailleurs, l’animal est saisi dans son environnement. Les paysages lorrains se trouvent sublimés par ceux du Grand Nord et d’Afrique et tous les repères sont effacés. De crépuscule en crépuscule, des forêts vosgiennes à la toundra norvégienne, des neiges nordiques aux steppes africaines, il n’y a qu’un pas, une même démarche, un même crépuscule.

Sur les traces du photographe naturaliste, un voyage en Lorraine… apparaissent alors quelques animaux familiers. Espèces communes, rares ou disparues, espèces que l’on croit connaître et que l’on tente d’entrevoir. De crépuscule en crépuscule, au petit matin ou à la tombée de la nuit, ou comment apprendre à s’arrêter, comment apprendre à observer…


> Galerie photos
> Site web de l'artiste : www.vincentmunier.com/
 

Biodiversité : hommage à une limace disparue

10 MAI 2010 > 02 JANVIER 2011

La biodiversité est en crise. Depuis plusieurs décennies, on observe des taux d’extinction d’espèces anormalement élevés. Personne ne saurait être insensible au sort de l’Ours polaire victime de la fonte de la banquise ! Mais il est des espèces qui semblent ne pas susciter autant de compassion comme la Limace Arion simrothi, disparue récemment dans l’indifférence générale.
 
En hommage à ce Gastéropode, l’exposition propose de revoir le concept de biodiversité en suivant les traces d’Ignace, la Limace disparue. Partant d’une mise en lumière d’espèces méconnues voire déconsidérées par l’Homme, en comparaison d’espèces “stars”, elle invite à une réflexion sur le sens et les enjeux de cette notion très anthropocentrée.
 

> Galerie photos
 

homme-femme : de quel sexe êtes-vous?

07 MARS 2009 > 03 JANVIER 2010

Naître fille ou garçon. Être une femme ou un homme. L’appartenance à l’une de ces catégories est-elle suffisante pour caractériser un individu ? Cette question d’apparence simple voire simpliste est au centre de la nouvelle exposition du Muséum-Aquarium de Nancy : « homme – femme : de quel sexe êtes-vous ? »
 
Tout débute par l’observation de différences physiques externes et internes puis subrepticement, le discours éloigne le visiteur de ses idées préconçues en abordant le sexe d’un point de vue sociologique, culturel ou encore linguistique. Conduit face à une multitude d’identités, le visiteur voit s’éloigner le modèle dual classique. Disparu le moule préétabli en fonction de son sexe, chaque individu fait ses propres choix, s’invente son identité qui le distingue des autres. Il devient alors peu aisé de classer l’ensemble de l’humanité en deux catégories : homme ou femme.

Cette exposition centrée sur l’espèce humaine se veut un message de tolérance et d’ouverture vers le différent, le non soi. Dans ce cadre, des disciplines diverses seront abordées : biologie au sens large (embryologie, biologie du développement, anatomie, génétique, écologie évolutive), sociologie, psychologie, philosophie, linguistique, droit, etc.
 
Itinérance de l'exposition
Galerie photos
 

2 mois 2 artistes

30 AVRIL > 02 NOVEMBRE 2008

Un chat sauvage photographié dans une forêt vosgienne rencontre un étrange lion en grés prénommé Ludwig qui écrase nonchalamment un canard en plastique et, au milieu de cette scène, un renne naturalisé se dresse, stoïque. C’est ce genre de scène, étrange au premier abord, qu’il sera possible de découvrir au Muséum-Aquarium dans les mois à venir.
 
Le point commun ? La zoologie bien sûr !
Photographie, sculpture… toutes ces pratiques artistiques peuvent s’inspirer de l’animal pour trouver leur signification. Pour l’occasion, des animaux naturalisés sortis des réserves du MAN feront échos à ces œuvres.
 
Tous les deux mois, un duo d’artistes composé d’un sculpteur et d’un photographe animaliers expose ses réalisations au MAN, dans une mise en scène originale et pluridisciplinaire.

Les envahisseurs, plantes & animaux invasifs

02 JUIN 2007 > 30 MARS 2008

Conçue dans le cadre du projet Best of nature de Luxembourg & Grande Région, capitale européenne de la culture 2007, l’exposition « Les Envahisseurs » présentée conjointement au Muséum-Aquarium de Nancy (MAN) pour les espèces invasives animales et au Jardinbotanique du Montet pour les végétales est prolongée uniquement au MAN jusqu’au 30 mars 2008.
 
L’exposition “Les Envahisseurs” se propose d’apporter des éléments sur les conséquences actuelles et futures des invasions biologiques en terme d’écologie, d’économie ou de santé publique
 
Le Muséum-Aquarium de Nancy abordera les espèces animales invasives alors que le Jardin Botanique du Montet en présentera la flore. Deux scénographies originales et ludiques pour découvrir des espèces souvent familières mais qui sont, en réalité, mal connues !

Crotte alors!

29 AVRIL > 03 DÉCEMBRE 2006

Du cabinet de curiosités, objet de sa dernière exposition temporaire, le Muséum-Aquarium de Nancy a décidé de passer pendant quelques mois, au cabinet de toilettes. Le thème a de quoi surprendre et vous allez découvrir la variété des crottes et excréments mais aussi comment ils sont utilisés pour l’agriculture ou par des insectes spécialisés.

Vous pourrez observer des spécimens et des objets rarement présentés. Les caractéristiques techniques du papier hygiénique et le traitement des fèces humaines n’auront plus de secret pour vous et après cette visite, vous ne tirerez plus la chasse tout à fait comme avant. Cette exposition va vous étonner, vous amuser (nous l’espérons) et vous démontrer que même en marchant dedans, on peut continuer d’apprendre...
 

Une histoire lumineuse : curiosa, naturalia et cætera

07 MAI 2005 > 16 JANVIER 2006

INSULA UTOPIA
Une exposition-mise en scène sur le retour d’un mystérieux explorateur d’une île improbable. Plus de cinquante pièces pour une recherche artistique parallèle et jubilatoire qui pose quelques pièges à nos certitudes

UN BÉZOARD DE PORC-ÉPIC ENCHASSÉ DANS DE L’OR
Importante construction monolithique créée spécialement pour le Muséum-Aquarium de Nancy. Isolée, elle est volontairement lisse dans son aspect extérieur en opposition avec son intérieur conçu comme les kunstkammer où les portes secrètes et tiroirs s’ouvrent à l’infini.

Le voyage de découverte en Australie

04 FÉVRIER > 03 MAI 1998


Des salamandres dans l'espace

20 DÉCEMBRE 1996 > 30 AOUT 1997


Les mammouths de Sibérie & les hommes du quaternaire

10 MARS > 10 SEPTEMBRE 1995

Il est fascinant de découvrir des carcasses entières d'animaux disparus, conservés avec la peau, les poils ou même des restes de nourriture entre les dents ou dans l'estomac. C'est le cas des Mammouths, des Rhinocéros laineux, des chevaux... que l'on retrouve dans le sol gelé depuis des milliers d'années en Sibérie.
 

150 millions d'années fossiles

05 NOVEMBRE 1993 > 06 MARS 1994

Une promenade en Lorraine permet de découvrir côte à côte les paysages d'aujourd'hui et les environnements fossiles d'une Lorraine d'hier. Pour cela, elle nous fait traverser la région de côte à côte, ces fameux reliefs de "cuestas" de l'Est du Bassin de Paris.
 
Le modèle du paysage et les milieux de vie sont finalement des histoires de roches, les conséquences d'une résistance à l'érosion.
 
Ces roches sont aussi la mémoire de la Lorraine. À travers traces fossiles végétales et animales, maquettes et posters, découvrez quelques scènes clés des milieux terrestres et maritimes tropicaux que les sédiments devenus roches ont enregistrés. Sables de fleuves gigantesques, lagunes salées, fonds marins vaseux où s'accumulent les ammonites et où vivent les huitres, dépôts ferrugineux, récif coralliens, tout est suggestion, appel à l'immaginaire, mêlant le passé et le présent dans un espace intemporel.
 
La traversée de la Lorraine, c'est une durée d'histoire de 150 millions d'années.
 

La Lorraine tropicale

NOVEMBRE 1992 > JUIN 1993


Vive l'eau

27 AVRIL > 02 AOUT 1992