Les super-héros

Fiches éspèces — Dessins-animés

Les Holothuries (Holothuroidea) ou concombres de mer ont une reproduction sexuée. Les mâles et les femelles émettent leurs gamètes directement dans l’eau. Le développement a lieu dans l’eau et les larves sont planctoniques. Mais elle peut aussi être asexuée et se produire par scissiparité : les individus ont la capacité de se scinder en deux par contraction du corps et torsion en sens inverse des deux parties du corps de part et d’autre de la zone de contraction. Après cicatrisation, les deux parties de l’individu régénèrent alors la partie manquante

 

> Fiche espèce détaillée

Regarder la vidéo

 


 

Le Gymnote (Electrophorus electricus) est un poisson qui fréquente les eaux calmes et boueuses, les marécages, les plaines inondables d’Amérique du Sud dans les bassins de l’Amazone et de l’Orénoque. Il supporte très bien les eaux peu oxygénées : en effet, les branchies n’assurent que 22% de l’approvisionnement en oxygène, la peau 18% et la bouche 60%. La cavité buccale est richement vascularisée et permet de capter l’oxygène atmosphérique, à tel point que la respiration aérienne est obligatoire pour cette espèce, des incursions en milieu terrestre sont même possibles.

Le corps contient trois organes spéciaux capables de produire de l’électricité. Les autres organes sont localisés à l’avant de l’animal, l’anus s’ouvre juste après les pectorales : l’essentiel du corps est donc constitué par les organes électriques. Les cellules de ces organes dérivent de cellules musculaires : elles ont perdu la capacité de se contracter mais ont conservé la capacité (comme les cellules musculaires et les neurones) de faire circuler les ions à travers leur membrane et de générer un très faible courant électrique. Montées en série en milliers d’exemplaires, ces cellules peuvent alors générer des courants de quelques centaines de volts : plus les cellules sont nombreuses, plus l’animal est gros et plus le courant est important (des recors à plus de 700 volts ont été enregistrés).

L’organe de Sachs, localisé à l’arrière du corps génère de faibles impulsions électriques destinées à l’orientation. En effet, en captant les modifications de ce champ électrique par les obstacles, l’animal qui est doté d’une mauvaise vue peut ainsi s’orienter dans les eaux boueuses.

Les fortes décharges proviennent de l’organe principal qui occupe l’essentiel des flancs. Elles sont destinées à la chasse : le gymnote envoie des chocs électriques sur ses proies pour les assommer ou les tuer. Les très fortes décharges, elles, permettent de se défendre : cette espèce est capable de tuer un caïman ce qui fait qu’elle n’a quasiment pas de prédateur. Cette capacité à produire ces décharges de 500 à 700 volts est due également à un système nerveux très sophistiqué capable de provoquer la décharge coordonnée de milliers de cellules électriques.

 

>Fiche espèce détaillée

Regarder la vidéo

 



Le Poisson pomme de pin (Cleidopus gloriamaris) est un poisson nocturne qui vit sur les côtes australiennes. C'est la seule espèce du genre Cleidopus. Il possède des organes sur le côté de la bouche qui contiennent des bactéries luminescentes, lui permettant de faire apparaitre un signal lumineux quand bon lui semble. Cette particularité lui permettrait de communiquer mais également d'attirer ses proies
 

Regarder la vidéo

 


 Le Sauteur de vase ou Périophtalme (Periophthalmus barbarus) est une espèce de poissons-grenouilles. On le trouve la plupart du temps hors de l’eau, dans les mangroves ou sur des côtes plus rocheuses. On peut aussi le trouver en eau douce mais toujours à proximité des côtes. Cette espèce est originaire des côtes africaines de l’Atlantique du Sénégal à l’Angola.

Comme le périophtalme passe le plus clair de son temps hors de l’eau, il respire l’oxygène de l’air. Pour cela, il conserve une réserve d’eau dans laquelle baignent ses branchies. Toutefois, celles-ci, de taille réduite, ne participent qu’accessoirement à la respiration : les échanges gazeux se font essentiellement au travers de la peau recouverte de mucus et maintenue constamment humide.
 

> Fiche espèce détaillée

Regarder la vidéo